top of page
page_d'accueil_coupée_et_fond_blanc_-_om
11972-NO13DF-02-02-01.png
carte-Guadeloupe-01.png

La Guadeloupe

Timbre-02.png

La Guadeloupe (Gwadloup en créole)
Ce territoire des Antilles et département d'outre-mer français se compose d'îles et îlets. La Grande-Terre et la Basse-Terre forment la Guadeloupe proprement dite. Marie-Galante, l'archipel des Saintes (Terre-de-Haut et Terre-de-Bas), La Désirade et les îles de la Petite-Terre sont rattachées administrativement à ce territoire.
Les amérindiens qui habitent historiquement la Basse-Terre la nomme « Karukéra » (« île aux belles eaux », en langue caraïbe), et la Grande-Terre, « Cibuqueira » (« île aux gommiers »).
Lorsque Christophe Colomb aborde les îles en 1493, il leur attribue le nom de Guadeloupe en hommage à la Vierge protectrice des navigateurs Notre-Dame de Guadalupe.
Plus de détails : http://www.lesilesdeguadeloupe.com/

Histoire

Le carnaval

Le carnaval de Guadeloupe est la fête annuelle la plus réputée et certainement la plus animée. Du dimanche suivant l’épiphanie en janvier, jusqu’au mercredi des Cendres, toute la Guadeloupe vit au rythme des défilés,les « vidés ». 

Martinique bulles-10.png

Ne pas mettre les chaussures sous un lit, ça attire la maladie, Une Libellule dans une maison annonce une visite, pas de conque de lambi dans une maison ça amène le désordre, Mettre le balai tête en haut la nuit pour se protéger du mauvais sort... La Guadeloupe est encore très attachée à ses superstitions

Bons nombres d'histoires, de rumeurs, d'éventuelles créatures dites surnaturelles sont à l’origine des superstitions et frayeurs. Chacun alimente à sa manière le patrimoine de la Guadeloupe 

La légende raconte que cet arbre abriterait les esprits maléfiques durant la nuit. En plein jour, il est déconseillé de dormir à son ombre pourtant avenante et imposante car certains prétendent qu'au zénith du midi le diable sortirait chercher des âmes se trouvant à proximité de cet arbre.

Croyances et superstitions

En Guadeloupe, la musique et la danse sont intimement liées. Gwo-ka, quadrille, biguine, zouk, tous sont à la fois un style de musique et un style de danse. 
Musique traditionnelle de Guadeloupe par excellence, le gwo-ka se joue avec des tambours appelés « ka ».
Le gwo-ka est né durant la période de l’esclavage, les tambours étaient à l’origine creusés dans des troncs d’arbres évidés. Les esclaves des anciennes plantations se servaient de la musique pour s’évader mais aussi communiquer. Cette musique a donc une empreinte africaine très forte.

Le Gwo-ka

Martinique bulles-12.png
Martinique bulles-09.png
bottom of page